Ragtime & boogie-woogie

Fort d'une carrière de plus de 30 ans en tant que pianiste professionnel, Francis Fowke possède un large répertoire recouvrant tous les registres.  De formation classique, il en maîtrise tous les secrets en passant entre autre de Mozart à Beethoven et de Bach à Chopin.

Mais c'est dans le ragtime et le boogie-woogie qu'il exprime le mieux  son sens du rythme et son talent pour l'improvisation.

Retrouvez plus d'extraits vidéos sur la chaîne Youtube "Francis Fowke".

Le piano stride ou Harlem stride est un style de piano jazz apparu à Harlem vers 1919. Hérité du ragtime, dont il tire ses bases, le stride utilise beaucoup plus d'improvisation que son prédécesseur et se base sur le rythme du swing.

 

C'est un style assez difficile à maîtriser : la main gauche saute typiquement entre une note basse et un accord pour établir la pulsation et le fondement harmonique ; la main droite improvise des éléments mélodiques rapides et syncopés.

 

Le stride, au même titre que le jazz en général, puise toute son essence dans la musique blues ce qui le distingue du ragtime ou du novelty piano.

Jazz, blues, Stride et Improvisation

Le boogie-woogie est initialement une manière pianistique d'interpréter le blues.

Ce style se caractérise par un accompagnement basé sur les accords du blues (12 mesures) et joué en ostinato (croche pointée-double croche) inlassablement répété à la main gauche (eight-to-the-bar).

Tandis qu'à la main droite le pianiste brode des variations improvisées sur la trame harmonique du blues.

 

Avec son succès, le boogie-woogie est devenu un style musical à part entière intégré par les big bands et encore source d'inspiration de nos jours.

Boogie-Woogie

Ragtime

Le ragtime est un genre musical d'origine américaine, extrêmement populaire entre 1890 et le milieu des années 1920.

 

Le plus célèbre compositeur de ragtime est Scott Joplin (1867-1917). Le ragtime est généralement considéré comme l'un des principaux précurseurs du jazz.

À partir des années 1920, le jazz a rapidement supplanté le ragtime, même si celui-ci a pu continuer à se développer au travers de dérivés tels que le novelty piano.

Le ragtime a par la suite connu un regain d'intérêt dans les années 1950 et les années 1970 (notamment avec la musique du film L'Arnaque, "The Entertainer", empruntée à Scott Joplin.

© 2019 par Francis FOWKE. Créé avec Wix.com